YVONNE AIMEE DE MALESTROIT
10 mars 2012
Extrait...

Alors, quel est ce témoignage ? Il n'est pas dans le discours ou dans un quelconque besoin de
reconnaissance de quoi que ce soit. Vous vous êtes reconnus vous-mêmes, alors que vous importent
ceux qui ne se reconnaissent pas eux-mêmes ? Simplement, vous, vous les avez reconnus. Et seul ça
est important. Parce que vous voyez, en eux, ce qu'ils sont, au-delà de toute vision : une autre parcelle
de vous-mêmes, non pas dans une adhésion à une quelconque croyance, mais dans la Vérité réelle,
directe, et totale, de ce que vous vivez. Vous avez rejeté loin de vous toute projection appelée
connaissance. Vous n'avez besoin d'aucune théologie. Vous n'avez besoin d'aucun modèle religieux
parce que ce qui va sortir de vous, à ce moment là, ne peut que traduire, sans être coloré d'aucune
personne, d'aucune personnalité, les mots mêmes de l'Indicible Absolu...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez,
en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.

YVONNE AIMEE DE MALESTROIT
10 mars 2012
Extrait...

Alors, quel est ce témoignage ? Il n'est pas dans le discours ou dans un quelconque besoin de
reconnaissance de quoi que ce soit. Vous vous êtes reconnus vous-mêmes, alors que vous importent
ceux qui ne se reconnaissent pas eux-mêmes ? Simplement, vous, vous les avez reconnus. Et seul ça
est important. Parce que vous voyez, en eux, ce qu'ils sont, au-delà de toute vision : une autre parcelle
de vous-mêmes, non pas dans une adhésion à une quelconque croyance, mais dans la Vérité réelle,
directe, et totale, de ce que vous vivez. Vous avez rejeté loin de vous toute projection appelée
connaissance. Vous n'avez besoin d'aucune théologie. Vous n'avez besoin d'aucun modèle religieux
parce que ce qui va sortir de vous, à ce moment là, ne peut que traduire, sans être coloré d'aucune
personne, d'aucune personnalité, les mots mêmes de l'Indicible Absolu...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez,
en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.

ABBA 6 .../"La Terre suit son processus ascensionnel, et la fin, et l’actualisation plutôt, de sa liberté. Ainsi donc, où que tu regardes, tu ne peux que constater que ce qui vous avait été par exemple expliqué par les dragons, en particulier Erelim ou les Arcturiens concernant le travail sur la Terre, en particulier de réaliser ce que vous nommez des sinkholes, afin de alléger les pressions de la Terre, afin que l’expansion de la Terre telle qu’elle avait été annoncée voilà très longtemps par le Commandeur, se réalise vraiment. Mais, quelle importance, puisque la finalité n’est pas seulement l’ascension de la Terre en sa dimension nouvelle, mais la fin du mythe de la Création ? Parce que dès que vous vivrez cette Béatitude, que cela soit maintenant ou que cela soit décalé au moment de l’Évènement, peu importe, et vous le savez pour ceux qui le vivent, que peut-il rester de désir et d’envie après cela ? Que peut-il rester de besoin de compréhension, de besoin de formes, de mondes ou de quoi que ce soit ? Cela a été parfaitement exprimé, par toi-même d’ailleurs, dans l’Abba précédent, dans l’Abba que nous avons fait en début d’après-midi.

Tout est parfait, il ne manque rien. Tout est limpide. Et pourtant, il n’y a ni forme ni monde. Et tous ceux qui vont vivre cela – c’est-à-dire la totalité de l’humanité puisque vous ne pouvez pas vous y soustraire -, au moment de l’Évènement, que peut-il rester après, comme velléité de vivre autre chose que cette Béatitude éternelle ? Je mets au défi quiconque, quelles que soient ses velléités aujourd’hui d’explorer les autres univers ou les autres dimensions, de vouloir autre chose que de demeurer dans cette Béatitude quand celle-ci sera actée.

Donc, ne vous souciez pas de ça. Souciez-vous simplement… Alors bien sûr, vous avez tout à fait le droit encore aujourd’hui de regarder ce qu’il se passe sur Terre. Vous avez tout à fait le droit de regarder ce qu’il se passe dans le ciel. Mais cela aussi va disparaître à un certain moment. Là, bien évidemment, et vous le constatez ici comme partout, vous êtes très avides de ce qui se produit sur Terre – pour certains pas pour tout le monde -, non pas parce qu’il y a une espèce de voyeurisme malsain, mais parce que cela accompagne ce que vous vivez. C’est la même chose

Allez au-delà de l’aspect apparence de la souffrance ou de la destruction. Ce n’est pas une souffrance, ce n’est pas une destruction : c’est une résolution. Tout dépend du point de vue, ça vous le savez. Pour la personne, c’est une destruction. Pour ceux qui pensent aller quelque part ailleurs qu’en eux, c’est une illusion. Et pour ceux qui vivent la Vérité, il ne peut plus y avoir aucun doute, ni aucune interrogation, parce que vous êtes chez vous, malgré la présence du corps, malgré la présence encore des éléments résiduels de ce monde et de cette société, auxquels vous êtes insérés même si vous en êtes libérés. Que voulez-vous faire d’autre ?

L’intensité des signes, vous le savez, est totalement proportionnelle à l’intensité de votre Amour, à l’intensité de votre Joie, et à l’intensité de la Béatitude. Il y a une corrélation formelle, je vous l’ai énoncée il y a trois jours, et je suis le premier surpris de voir qu’en l’espace de trois jours, vous avez réussi cela, de façon beaucoup plus rapide que ce qui aurait pu être pensé, rapprochant toujours plus l’Évènement de vous, Évènement que vous vivez individuellement. L’Évènement, c’est bien plus que la Joie : c’est vivre la Béatitude, voir que vous êtes complets et entiers en cela. Et que tout le reste, sans aucune exception, n’a fait que passer, puisque même votre origine stellaire ne fait que passer.

Silence

Rien ne doit vous limiter, au sein de la Conscience comme au sein des mondes. Seul l’ego et la personne envisagent une destruction de la Création. Ce n’est pas une destruction, rien ne peut être détruit de ce qui est un rêve. Rien ne peut être détruit de ce qui est un mythe. Simplement, même si vous ne le savez pas encore et ne pouvez pas le vivre totalement, certains d’entre vous se rappellent certaines de leurs vies, parce que cette vie aujourd’hui est la résultante directe des quelques lignes temporelles que vous avez empruntées. Mais je vous rappelle que vous les avez toutes empruntées, mais il y a celles qui résonnent avec aujourd’hui. À partir de là, il ne sert à rien de trouver une filiation avec quelque entité que vous ayez été, au sein de l’illusion, mais bien plus de découvrir que vous êtes la Vérité tous, sans aucune exception.

Même les Archontes sont en vous.

Même l’agresseur est en vous, tout autant que le Christ.

Silence"

image