FRÈRE K 9 MAI 2012

'' La Vérité consiste, aussi, à accepter de dépasser ce qui vous est connu. L'Inconnu, qui ne vous est pas connu, ainsi que j'en ai parlé voilà quelques semaines (ndr : intervention de FRÈRE K du 14 avril 2012), va vous amener, malgré vous, dans le plus souvent des cas, à dépasser vos propres cadres de références, à largement les transcender, à largement vous ouvrir, en quelque sorte, à une nouvelle façon de fonctionner dans votre vie. Faisant, en quelque sorte, disparaître les cadres de références anciens, qui étaient (et qui découlaient, en quelque sorte) liés directement à l'enfermement, à la fragmentation, et à la conscience de la personnalité. La vérité toute relative est en train de se transformer, sous vos yeux, en Vérité Absolue, qui ne dépend aucunement de votre façon de voir, aucunement de vos expériences passées, aucunement de vos jugements de valeur, ni de vos appréciations de valeur. Ce qui est appelé à se manifester est, en quelque sorte, l'irruption de l'Absolu, de cette façon-là, aussi, dans le champ de votre conscience. Voir la Vérité en face, c'est accepter de se défaire de tout ce qui était valable, encore hier, afin de pénétrer les nouveaux champs d'expériences qui vous sont proposés, ici même, dans ce corps, ici même, sur ce monde.

Cela nécessite de vous une attitude de neutralité, où l'expérience présente ne peut être référencée par rapport à une expérience passée, où ce qui est dévoilé, et vu, et ce qui vous fait face, ne peut être aucunement comparable à ce qui a été vécu, expérimenté. Je veux dire par là que vous ne pourrez plus appliquer des points de repères antérieurs, puisque l'expérience qui se déroule, et qui se déroulera (aussi bien individuellement que collectivement), ne vous laisse, en quelque sorte, aucune marge de manœuvre dans une appréciation de ce qui est connu. Voir la Vérité en face, et la vivre, va donc s'assimiler (si l'on peut dire) à des aspects de la Conscience, directement, et non plus à des aspects affectifs, émotionnels, ou des cadres de références issus de votre mental et de vos expériences. Ceci représente un changement radical, parce que vous allez être amenés à dépasser la notion de jugement, à vous fier à l'instant présent, qui est vécu au sein de l'expérience, vous apportant la Vérité. Vous ne pourrez aucunement vous fier à l'intuition, ni même au ressenti (au sens où vous l'entendez), parce que vous ne pourrez définir cette Vérité par rapport à un accord de votre personnalité''.

Extrait Bidi 3 12 juin 2018

'' Ne mettez pas d’obstacle entre la Lumière et ce que vous êtes, puisque vous êtes la Lumière. Tout ce que vous mettez au-devant, qui n’est pas Lumière, brûlera. Et si c’est votre corps, eh ben ça sera le corps, avant le grille-planète. Vous êtes autonomes, libres et responsables. Si votre vie et votre vécu est juste, quel est l’intérêt d’aller vous occuper de l’autre, en sa vérité, son vécu ou son illusion. Vous vous montrez par là même que vous êtes faux. La vérité n’a pas besoin de ça, l’Amour non plus''.

'' Quelle que soit la multiplicité, en ce monde comme en tout monde il n'y a qu'un cœur il n'y a qu'une conscience. Ce cœur et cette conscience eux-mêmes ne sont qu` illusion de la première manifestation''.

YVONNE AIMEE DE MALESTROIT
10 mars 2012
Extrait...

Alors, quel est ce témoignage ? Il n'est pas dans le discours ou dans un quelconque besoin de
reconnaissance de quoi que ce soit. Vous vous êtes reconnus vous-mêmes, alors que vous importent
ceux qui ne se reconnaissent pas eux-mêmes ? Simplement, vous, vous les avez reconnus. Et seul ça
est important. Parce que vous voyez, en eux, ce qu'ils sont, au-delà de toute vision : une autre parcelle
de vous-mêmes, non pas dans une adhésion à une quelconque croyance, mais dans la Vérité réelle,
directe, et totale, de ce que vous vivez. Vous avez rejeté loin de vous toute projection appelée
connaissance. Vous n'avez besoin d'aucune théologie. Vous n'avez besoin d'aucun modèle religieux
parce que ce qui va sortir de vous, à ce moment là, ne peut que traduire, sans être coloré d'aucune
personne, d'aucune personnalité, les mots mêmes de l'Indicible Absolu...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez,
en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.

YVONNE AIMEE DE MALESTROIT
10 mars 2012
Extrait...

Alors, quel est ce témoignage ? Il n'est pas dans le discours ou dans un quelconque besoin de
reconnaissance de quoi que ce soit. Vous vous êtes reconnus vous-mêmes, alors que vous importent
ceux qui ne se reconnaissent pas eux-mêmes ? Simplement, vous, vous les avez reconnus. Et seul ça
est important. Parce que vous voyez, en eux, ce qu'ils sont, au-delà de toute vision : une autre parcelle
de vous-mêmes, non pas dans une adhésion à une quelconque croyance, mais dans la Vérité réelle,
directe, et totale, de ce que vous vivez. Vous avez rejeté loin de vous toute projection appelée
connaissance. Vous n'avez besoin d'aucune théologie. Vous n'avez besoin d'aucun modèle religieux
parce que ce qui va sortir de vous, à ce moment là, ne peut que traduire, sans être coloré d'aucune
personne, d'aucune personnalité, les mots mêmes de l'Indicible Absolu...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez,
en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.